Rencontrer de nouveaux publics

Les chiffres et publications de l’Insee comme toutes les productions de la statistique publique sont un bien public. Tout un chacun doit avoir accès à ces informations et pouvoir s’y référer quand bon lui semble. Si les publics experts de chercheurs, de décideurs, d’économistes, de journalistes s’approprient plus naturellement les productions de l’Insee, l’ambition de l’institut est de pouvoir dépasser ce cercle d’initiés pour rayonner au-delà. Ainsi, aller au-devant de tous les publics constitue l’un des quatre axes de la stratégie de l’institut à horizon 2025. Pour y parvenir, l’Insee investit d’autres manières de diffuser et communiquer ses productions. Cela se concrétise notamment par la mise en place de nouveaux canaux tel que le blog de l’Insee lancé début 2020, ou encore la production de vidéos synthétiques facilement partageables sur les réseaux sociaux. C’est aussi choisir de s’associer avec des partenaires en prise avec des nouveaux publics que l’institut n’atteint pas facilement. Dénominateur commun à toutes ces déclinaisons : la nécessité d’être plus pédagogue et d’adopter une parole accessible au plus grand nombre.

Accroître son rayonnement avec le soutien de partenaires

Pour atteindre de nouveaux publics, l’Insee a choisi de s’associer avec de nouveaux partenaires.

Le nouveau media Économitips a été retenu pour aller au-devant de citoyens curieux d’économie sans être experts en la matière. Le principe retenu : faire découvrir en racontant une histoire, story telling, un concept ou une notion économique à partir d’une anecdote. L’abonnement à ces lettres est gratuit,via le site internet.

Lancée en janvier 2019, la lettre a rencontré son public avec une centaine de milliers d’abonnés au bout d’un an. L’Insee a co-produit six lettres en 2019. Outre les newsletters, la communauté Économitips c’est aussi des lecteurs sur Facebook et Twitter. En cumulé, les lettres produites avec l’Insee enregistrent ainsi plus de 355 700 impressions avec notamment plus de 113 500 personnes atteintes sur Facebook.

Pour donner aussi plus de visibilité à ses travaux, l’Insee s’est associé courant 2019 à la Finance pour tous et à Datagora pour coproduire des vidéos pédagogiques que chaque partenaire promeut dans ses media. 

Ce sont ainsi deux vidéos dédiées à la question du pouvoir d’achat qui ont été coproduites et diffusées par les partenaires. En consolidant les publications des trois partenaires, les deux vidéos ont cumulé 32 000 vues pour la première vidéo sur les dépenses pré-engagées et 17 000 vues pour la seconde sur le pouvoir d’achat. Une troisième, sur le niveau de vie, viendra compléter le triptyque.

Vers une communication plus visuelle

Pour attirer un public plus large vers ses productions, pour donner à voir et connaître l’essentiel de ses publications, l’Insee propose de plus en plus de déclinaisons visuelles de ses contenus. L’institut entend ainsi inscrire sa communication dans les standards vidéo ou d’infographie que tout un chacun diffuse et partage sur les réseaux sociaux.

Les ouvrages parus dans la collection Insee Références sont régulièrement sources de plusieurs vidéos ou d’infographies. Des auteurs des dossiers aux chargés de communication, tous s’investissent et se prêtent au jeu pour délivrer dans un format court les messages clés des travaux de l’institut. La Note de conjoncture fait désormais l’objet à chaque parution d’une courte vidéo sous forme d’interview d’experts.

Des infographies complètent régulièrement le dispositif pour mettre en valeur les sujets les plus porteurs vers un public de non-initiés. L’institut acquiert ainsi de nouvelles compétences, indispensables aux statisticiens qui veulent se faire comprendre.

Le blog de l’Insee

L’Insee a lancé début février 2020 un blog dont les contenus s’inscrivent dans l’actualité. Ceux-ci doivent faire connaître les travaux de l’institut au-delà de ses utilisateurs usuels et lutter contre la propagation d’informations fausses ou détournées.

3 questions à Mickaël Bardet et Laurence Hermant, division écoute et communication, direction de la diffusion et de l’action régionale

Pourquoi un blog ?

Ce projet a vu le jour en 2020, mais a fait l’objet d’un travail d’investigation et de production en 2019. Le blog vise à accompagner le citoyen-internaute dans sa recherche d’une information fiable et à l’aider à décrypter les sujets d’actualité faisant appel aux données statistiques.

Les contenus du blog ont l’ambition de contribuer à alimenter le débat public. Ils sont pédagogiques afin d’être compris par le plus grand nombre, en particulier ceux qui ne sont pas rompus aux concepts de l’économie et de la statistique, mais qui cherchent à mieux comprendre les phénomènes économiques et sociaux et leurs évolutions.

Quels types de contenus sont proposés ?

Deux types de contenus sont publiés sur le blog, qui s’inscrivent dans l’actualité : soit pour réagir à l’actualité et parfois corriger de mauvaises informations qui circulent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, soit pour mettre en avant des travaux à partir d’une programmation éditoriale anticipée

Les premiers papiers abordent des thématiques faisant régulièrement l’objet de publications et d’études telles que : « Égalité professionnelle femmes/hommes », « Pouvoir d’achat et inégalités », « Innovation et productivité », « Mesure de l’inflation et prise en compte du logement dans l’indice des prix à la consommation »…

Avec son blog, l’Insee s’inscrit toujours plus dans les débats à la une qui relèvent de son domaine d’expertise. Pour ce faire, il remet en lumière des publications récentes en phase avec l’actualité, fait valoir ses méthodes, notamment quand elles sont attaquées/mises en question, et éclaire des résultats sous une forme plus souple que celle d’une publication.

Quelles sont les premières réactions ?

Les premières statistiques de consultation sont encourageantes. En effet, dès son premier mois d’ouverture, le blog a enregistré plus de 200 visiteurs uniques par jour avant d’atteindre près de 350 visiteurs uniques par jour dès le deuxième mois.

Le blog a fait l’objet de nombreuses retombées presse. Cette volonté de réaffirmer son savoir-faire et d’ancrer toujours plus l’apport des statistiques publiques dans l’actualité et le débat public a été très bien accueillie et soutenue par des journalistes et décideurs.

Le directeur général et de nombreux agents de l’Insee agissent tels des ambassadeurs en relayant les articles sur leurs propres comptes LinkedIn ou Twitter. Cette appropriation accroît de fait la visibilité des contenus publiés.

Partagez cette page